Femmes autochtones

« Nous pouvions marcher là où les combats avaient eu lieu. C’était un sordide paysage : des bâtiments en ruine, des arbres brûlés, des douilles partout, des villes entières détruites ».

Charlotte Edith Anderson Monture

 

Bon nombre de femmes qui ont servi à l’étranger étaient des infirmières. Le nombre de femmes autochtones du Canada ayant servi comme infirmières n’est pas connu, sans doute parce qu’elles n’ont pas été enregistrées. Toutefois, il est connu que des femmes autochtones ont contribué aux efforts de guerre. Nous avons l’exemple de Charlotte Edith Anderson Monture, de la bande Six Nations de Grand River, en Ontario, qui a servi comme infirmière pendant la Première Guerre mondiale.

Pleines d’initiative, les femmes autochtones n’ont pas tardé à se former en groupes afin de recueillir des milliers de dollars pour envoyer à leurs soldats à l’étranger. Le premier de ces groupes patriotiques à voir le jour est le Six Nations Women’s Patriotic League (SNPWL), formé sur une réserve en Ontario en octobre 1914. Ces groupes patriotiques ont aussi contribué aux efforts de guerre en tricotant des vêtements, tels chaussettes, chandails, foulards, et en fabriquant des pansements.

Les femmes autochtones ont offert d’inestimables services lors des trois guerres. Elles ont organisé des collectes de fonds, fait du tricot pour les soldats et ont travaillé dans les usines. Elles ont également recueilli des vêtements, de l’argent et des aliments pour les expédier à l’étranger. Elles ont organisé des événements de vente d’artisanats traditionnels, de paniers faits main et de broderies perlées pour lever des fonds destinés aux efforts de guerre. Même les jeunes filles des communautés autochtones produisaient des articles faits à la main pour les soldats.

Les femmes ont dû lutter pour survivre sans le soutien financier de leurs hommes absents de la communauté. Bon nombre des membres de communautés autochtones s’opposaient à la participation des Autochtones à la guerre et cherchaient à ramener au pays leurs maris, leurs fils, leurs pères et leurs frères.